Le culte des mères célestes du Vietnam

Il s’agit d’une croyance rendant culte de la féminité, ce qui détient le pouvoir de se multiplier et protéger les humains. Le rituel de cette croyance a fait son apparition dans la liste du Patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO dès 2016

Le culte des mères célestes (en vietnamien Đạo Mẫu) est apparu depuis très longtemps et se développait à l'époque royaliste, notamment du 15ème siècle au 19ème siècle. Dans la société contemporaine, ce culte continue toujours son chemin de développement, à la campagne et dans les grandes villes. Bien qu'il ait obtenu l'influence du taoïsme, du bouddhisme et du confucianisme, cela est considéré comme une croyance indigène car toutes les divinités sont vietnamiennes.

Cette croyance populaire est formée sur la base du culte des déesses qui sont l’origine des légendes, des mythes et même de la véritable figure historique, et puis elle recevait des influences, plutôt du taoïsme pour aller à la perfection. Avec l’expansion du terrain et la transmigration des habitants vers le Sud, le culte des mères a eu ingérence avec celui des déesses locales des minorités Cham, Khmer et Lao.

Le système des divinités du culte des mères célestes

Les divinités du culte des mères se repartissent dans les quatre Mondes (Le Ciel, la Terre, les Forêts et les Eaux). Environ 60 dieux sont divisés par les rangs de la hiérarchie comme la suivante :

Thanh Mau - Quatre Déesses de la Mère (Mère suprême du Ciel, Mère des Forêts, Mère de la Terre et Mère des Eaux)

Quan – Cinq princes (Les fils du premier roi ancêtre des Vietnamiens. Ils partagent et supervisent le monde)

Chau Ba – De douze à quatorze dames célestes (Des fées et des vrais personnages de l’histoire, certains venants des minorités du Nord)

Ong Hoang – Dix mandarins (Des dieux qui étaient à l'origine des êtres humains)

Vuong Co – Douze fées et princesses

Vuong Cau – Douze génies et princes qui sont représentés sous forme de jeunes adolescents

Chaque divinité possède une légende qui conte son origine, ainsi que ses propres caractères et vêtements distinctifs. Elles sont vénérées dans un type de temple nommé Phu. Actuellement, il existe un millier de temples Phu au Vietnam, parmi lesquels, certains ont une grande notoriété : Temple Tay Ho (à bord du lac de l’Ouest de Hanoi), temple Giay (province de Nam Dinh),…

Le rituel Len dong

Len dong – le rite typique de ce culte est originaire du nord du pays et sa date d’apparition est avant le 16e siècle. Le personnage principal de la cérémonie, Ong dong (pour les hommes) ou Ba dong (pour les femmes), était doté du pouvoir de se contacter aux divinités et leur prêter son corps. Il peut être un médium professionnel ou non, juste une personne normale.

Au début de la cérémonie, Ong dong/Ba dong doit se mettre lui-même dans un état d'extase avec l'aide de la musique, de la danse, des couleurs vives, de l'alcool ou du parfum des fleurs. Et puis son âme quitte son corps qui est possédé par la divinité. À ce moment-là, ils changent leurs vêtements et leurs accessoires vers ceux du dieu incarné et puis ils miment sa personnalité.

Le culte des mères célestes du Vietnam - Rituel Len dong

La partie la plus attendue de la cérémonie est quand les Ong dong/Ba dong transmettent les paroles des dieux et donnent des offrandes en jetant les bonbons, les billets d’argents,… sur la foule des fidèles. On peut profiter de ce moment pour consulter les divinités et prier pour la prospérité, la santé, et la chance dans sa carrière.

Ces rituels ont été interdits pendant une longue période des années 70 et 80 car cela étaient considérés comme des activités superstitieuses. Grâce à l’ouverture du pays en 1994, ils sont de nouveau autorisées. À nos jours, dans une société moderne où l’économie du marché et la rivalité règnent, il y a de plus en plus de gens qui se tournent vers ces fêtes religieuses car cela leur apporte un esprit en paix et un réconfort.

Une adresse à noter: Le musée des femmes du Vietnam (36 rue Ly Thuong Kiet, Hanoi) dispose d'un espace d'exposition thématique sur le culte des Mères célestes.

0 Commentaires